La ferme biologique de Caoba Farm

organic farm central america

Notre tour du monde nous emmène désormais au Guatemala, plus précisément autour de la ville d’Antigua; une ville agréable entourée de volcans à seulement 50 km de la capitale. Nous n’avions pas prévu de passer par ce pays au départ car nous pensions passer plus de temps au Bélize. Mais les jours de pluie sur la côte caraïbes nous ont poussé à partir vers l’ouest ! Pour notre premier visite de ferme nous choisissons la ferme Caoba au sud de la ville. Ferme biologique dont le but est d’intégrer au maximum la communauté locale, et qui s’est rapidement développé depuis 2004, année de sa création.

organic farm central americaorganic farm central america

Nous sommes reçu avec beaucoup de gentillesse par Karin Rudberg, responsable du lieu au coté du directeur (et mari) Alexander Kronick.

 

Les débuts de Caoba Farm

Caoba Farm est né en 2004 avec le désir de fournir des produits de qualité aux nombreux restaurants de la ville d’Antigua. Alexander, de retour des USA avec une expérience dans la gestion d’un jardin communautaire et la permaculture, il décide de se lancer dans ce domaine dans sa ville d’origine. Il choisi ce terrain autrefois dédié à la production de café pour commencer le projet.
Au tout début, l’idée fut de fournir les restaurants notamment quelques herbes aromatiques (basilic, menthe, romarin) et différentes laitues. C’est vrai que vu le nombre de restaurants à Antigua, dont beaucoup de style international, le projet d’apporter localement des légumes biologiques de qualité fut un pari audacieux ! Rapidement, la ferme devient le seul producteur de produit biologiques au Guatemala, et la production est progressivement passée de 3-4 variétés a plus de 100 à ce jour.

organic farm america
Dès le départ, l’envie est de faire participer les habitants de la ville et de partager avec les locaux l’envie de prendra d’avantages soin de la nature. C’est pour cette raison que des cours ont été organisés assez tôt pour les locaux pour qu’ils puissent participer au projet. Aujourd’hui, des cours sont proposés pour des volontaires venus du monde entier, et pour des touristes désireux de mettre la main à la pâte. Environ la moitié des participants sont des habitants de la ville, l’autre moitié des touristes de passage.

organic farm america

 

Le modèle économique de la ferme

Une partie de la production est vendue aux restaurants de la ville, et une autre partie est utilisée pour le restaurant de la ferme. Pour ce qui est des invendus aux restaurants, certains aliments seront vendus au magasin, ou également ajoutés à la carte du menu.
Pour donner une idée, 85% de ce qui est servi sur place provient de la ferme ce qui est respectable vue la taille du terrain et le type de sol sur lequel se trouve la ferme (proche de la ville, sols moins fertile que dans d’autres parties du pays).

organic farm americaorganic farm america
De manière à pouvoir produire suffisamment, Alexander a choisi un modèle semi-intensif de ferme biologique ce qui revient à cultiver un maximum sur un terrain relativement petit; le pari étant de fournir un maximum de diversité d’aliments aux restaurants et consommateurs. La priorité reste dans tous les cas d’effectuer une rotation régulièrement des cultures de manière à garder une terre riche.
Ce qu’il faut savoir, c’est que la production biologique est forcément plus longue et plus couteuse que la production classique. Sans engrais chimiques, la terre prend plus de temps et nécessite plus de travail manuel. C’est pour cela qu’il a fallu prendre le temps au départ pour être rentable et grandir petit à petit.

organic farm america

La ferme compte aujourd’hui 50 employés répartis entre les activités du restaurant, le travail dans la ferme (le plus grand nombre), les activités pédagogiques et la vente au magasin.

En parallèle de la production agricole, l’échange de graines avec d’autres fermes fait entièrement partie du développement de Caoba. Soucieux de toujours produire de nouvelles espèces naturelles et agrandir la gamme de ses offres pour les restaurants à la recherche de produits exclusifs, les liens avec d’autres fermes biologiques se sont avérés essentiels.

De plus, une centaine de paniers bio sont envoyés par mois à des clients particuliers dans la région d’Antigua.

 

L’organisation de la ferme

 

Le restaurant et le magasin se trouvent à l’entrée du site, et offrent une jolie vue sur les terrains de production de la ferme. L’espace permet d’accueillir un grand nombre de personnes et de pouvoir créer un espace communautaire pour toute les personnes intéressés par l’agriculture biologique.
Au fond de la ferme, on trouve des cochons, poules, moutons, lapins, qui ont eux aussi un rôle fondamental à jouer dans le cycle. Les restes du restaurant par exemple, font partie de leur rations journalières. Grâce à eux, ils permettront de produire une partie du compost qui sera utilisé plus tard pour fertiliser les terrains après un procédé décrit ci dessous.

organic farm america

organic farm america organic farm america

 

Le compost Bokashi

Le compost privilégié ici est un compost japonais connu sous le nom de Bokashi qui signifie recyclage des matières organiques fermentées.
Les restes de cuisine, légumes, produits laitiers, ainsi que la viande peuvent être utilisés car ce type de compostage est capable de tuer la plupart des bactéries du fait de sa température très élevée comparé aux autres types de compost. Le tout fonctionne en anaérobie, et possède un bon rendement (il faut compter environ 3 semaines pour récupérer la matière utilisable). Utilisés dans le jardin, les nutriments récupérés permettront d’assainir les sols et de limiter un maximum les maladies.

organic farm america

 

Quelques spécialités de la ferme

 

Nous posons la question à Karin sur les activités à la ferme. Chaque semaine, de nouveaux événements rythme les récoltes. Soirées musicales, marchés du samedi (surement le moment le plus animé de la semaine ou d’autres producteurs biologiques sont également invités pour vendre leurs produits), organisation d’événements autour de l’agriculture biologique, yoga, tai-chi…. les occasions sont nombreuses pour se retrouver et discuter des évolutions futures de la ferme ou simplement partager une nouvelle recette avec les produits récoltés. La ferme est toujours ouverte au public ainsi qu’aux écoliers qui viennent régulièrement participer à des ateliers pédagogiques.

organic farm america

 

Une recette spéciale de Caoba farm

A propos de recettes, le marché du samedi matin propose des tortillas « spéciales » de la maison: les tortillas à la moringa. Vertes, elles sont mélangées avec de la poudre provenant des feuilles de moringa séchées, ce qui leur donne un gout tout à fait spécial à ce qu’il paraît.

organic farm america

Il va falloir repasser samedi pour gouter ça ! En attendant, n’hésitez pas à prendre contact avec la ferme lors de votre passage au Guatemala car elle en vaut vraiment la peine !  De nombreux projets de permaculture sont en développement ainsi qu’un stage de permaculture de niveau intermédiaire sur plusieurs jours.

Affaire à suivre !

 

 

 

Laisser un commentaire