Flor de Leche, coopérative laitière à La Paz

behindthelandscape

Nous voici donc arrivés à LA PAZ, après quelques jours passés coté frontière péruvienne sur le lac Titicaca, la lac navigable le plus haut du monde, quand même !! Une belle expérience à la rencontre des communautés locales en déconnexion avec la société comme on l’a connait. Article à venir très prochainement…

La ville de La Paz est vraiment impressionnante, c’est légèrement un choc on ne s’attendait pas à si grand ! Le deuxième ville du pays est entouré de gigantesques montagnes aux formes surprenantes, on se s’en tout petit surtout que l’ensemble de la ville se trouve comme dans un entonnoir. Pour en sortir, il suffit de prendre un des télécabines pour monter sur la partie « alto » de la ville.

behindthelandscape

Justement, on se hâte dès le premier matin pour se rendre à la coopérative de fromage Flor de Leche, qu’une connaissance nous a recommandé pour son engagement social et environnementale et aussi pour la qualité de ses produits ! Même si Jonathan est allergique, ce qui  nous intéresse, au delà d’un délice laitier c’est d’en connaître plus sur ce projet éco-social!

Nous voila donc en haut de la ligne de télécabine verte, une camionnette collective nous emmène ensuite dans la commune de Achocalla bien en dehors de la ville. Nous arrivons à Flor de Leche où nous sommes accueilli avec beaucoup de gentillesse et de professionnalisme par Teresa, la fille de fondateur du projet.

behindthelandscape flor de leche

Nous sommes déjà sous le charme du lieu, comme c’est l’heure du déjeuner on peut voire tous les employés attablés dans la cours du jardin, et cela apporte une ambiance conviviale au lieu.
Autour de la cour, une jolie cuisine, un petit restaurant (ouvert uniquement le week end pour garder la tranquillité du lieu pour la production), et d’une autre les salles de fabrication du fromage. Justement c’est par la que Teresa nous emmène pour nous parler plus du projet.

behindthelandscape flor de leche

Flor de Leche existe depuis 1988 et son but au départ de développer le secteur laitier de la région en améliorant la qualité et la formation des employés. Aussi, leur priorité dès de le départ fut de travailler le plus manuellement possible afin de garantir un maximum d’emploi dans la région.

Un des plus grands enjeu de l’entreprise nous explique Teresa, c’est que bien que les producteurs de lait soient nombreux (180 familles environ), ceux ci possèdent en général. une ou deux vaches seulement. Il a fallu du temps pour faciliter les récoltes hebdomadaires mais aujourd’hui cela ne semble plus poser de problème, et l’entreprise compte au total 35 employés dont 70% sont des femmes !

flor de leche flor de leche

Une des vrai richesse du projet, et qui nous a donné envie d’en parler ici dans notre blog, c’est l’intention de distribution des fromages pasteurisés, dont 80% sont achetés par l’état afin de les distribuer aux femmes enceintes dans le cadre de leur assurance maladie. un vrai projet social donc ! … De cette manière. Flor de Leche s’est assurée des commandes régulières durant plusieurs années, ce qui lui a permis d’affirmer sa réputation et surtout de garantir des fromages sains pour toutes ces femmes qui en ont sacrément besoin (vue l’hygiène des fromages sur les marchés) !

flor de leche

En plus de créer de l’emploi dans la région, Flor de Leche s’est engagé a payer les gens avec qui il travaillent avec un prix au dessus du marché. Par exemple le prix du Litre de lait aux producteurs est acheté quelques centimes plus chers, et en contrepartie ils travaillent main dans la main avec eux afin de garantir la santé des vaches, ainsi que la qualité et régularité du lait.
En ce qui concerne les employés, l’entreprise choisi d’être le plus flexible possible de manière a garantir la poursuite des études des jeunes qui le souhaitent. Le but étant de garantir le développement et la professionnalisation au long terme de ses employés, qui sont libres d’organiser leurs emplois du temps du moment qu’un minimum d’heure a été convenu. Une vrai réponse à la problématique de la formation dans la région que Flor de Leche qui a décidé de ne pas passer la dessus non plus !

flor de leche

On continue la visite, avec les explications de Teresa, et ce qui revient souvent dans la discussion est l’ensemble des valeurs que tous s’appliquent à respecter… et très honnêtement cela se ressent lorsque l’on visite les lieux: la collaboration semble être au coeur de tous les échanges des employés, par des sessions groupées et des discussions informelles de manière à ce que chaque voix soit entendue lors des prises de discussions collectives.

Un autre aspect qui nous fait admirer d’autant plus ce projet, c’est son emprunte environnementale quasi nulle, et tous les efforts de l’équipe pour minimiser l’impact sur la nature.

flor de leche flor de leche
Pendant une petite heure, nous avons droit à un cours express sur les techniques de récupération d’eau, de filtration et de distribution dans les terrains agricoles autour. Une vrai démonstration d’agro-écologie auxquelles on ne s’attendant pas ! Tous ce qui ressort de la fabrication est filtrer dans des bassins de récupération, et des techniques de purification par micro-organismes a été mis en place par différents étudiants et spécialistes au cours des années.

flor de leche flor de leche

Ce travail fastidieux, permet a Flor de Leche de rejeter une eau quasi pure à 100% par des moyens écologiques et de permettre une bonne irrigation dans les champs environnants la ferme qui produisent foins pour les élevages et céréales.

flor de leche flor de leche

 

Cette journée à la coopérative Flor de Leche nous aura permis de rentrer au cœur de vrai sujets éco-sociaux comme on en voit encore trop peu dans nos société!
Nous avons pu nous rendre compte de l’impact très positif de l’entreprise dans la région, au travers de l’emploi, d’une production de qualité et écologique, d’un respect de l’environnement en réduisant l’impact sur la nature… un ensemble qui nous donne pleins d’espoirs et surtout pleins d’appétit !

 

Laisser un commentaire